Pinocchio, deviens ce que tu es

Comment un enfant fait de bois dur, un enfant-marionnette sans fils, un fils sans mère, peut-il vivre ? Librement inspiré du texte originel de Collodi, ce Pinocchio surviendra dans un monde totalement onirique entre marionnettes, danse et théâtre.

Comment cet enfant, façonné dès la naissance par son père pour devenir un pantin de foire et par sa fée pour devenir un bon petit garçon comme il faut, peut-il devenir lui-même ? Comment raconter le long voyage initiatique d’une marionnette qui n’en est pas une, cheminant parmi des créatures mi-hommes mi-bêtes, dans des paysages qui n’en finissent pas de prendre l’eau et qui l’amènent jusqu’à la mer dans les entrailles d’un monstre marin.

Là s’achève le voyage de ce héros : Pinocchio.

Au bout de la traversée, la marionnette accouchera d’un petit Homme ayant appris à faire la différence entre la vie et la mort, le réel et l’imaginaire…

les locataires

Les Locataires

Avec 11 artistes sur scène, la nouvelle création du Théâtre d’Air explore l’intime comme on explore des fonds marins. En donnant à voir toute la vie intérieure qui nous constitue. Un joyeux et étonnant détour des mécanismes de la pensée.

Le « locataire » ou le « petit sujet » est la petite voix qui nous parle lorsque nous doutons. Celle qui nous aide à agir lorsque nous manquons d’énergie. Celle qui nous calme lorsque la colère nous envahit. Ou bien au contraire celle qui alimente la colère. Bref, nous avons autant de « locataires » que de mouvements intérieurs, que d’émotions, que de projections, que de souvenirs ou d’imagination !  

Cette intimité est explorée au travers l’histoire de deux personnages, Antoine et Agnès, qui traversent une rupture amoureuse. Et c’est là que les « locataires » entrent en jeu ! Et on assiste alors concrètement aux conflits intérieurs qui nous constituent dans les moments douloureux de notre vie.