Pinocchio, deviens ce que tu es

Comment un enfant fait de bois dur, un enfant-marionnette sans fils, un fils sans mère, peut-il vivre ? Librement inspiré du texte originel de Collodi, ce Pinocchio surviendra dans un monde totalement onirique entre marionnettes, danse et théâtre.

Comment cet enfant, façonné dès la naissance par son père pour devenir un pantin de foire et par sa fée pour devenir un bon petit garçon comme il faut, peut-il devenir lui-même ? Comment raconter le long voyage initiatique d’une marionnette qui n’en est pas une, cheminant parmi des créatures mi-hommes mi-bêtes, dans des paysages qui n’en finissent pas de prendre l’eau et qui l’amènent jusqu’à la mer dans les entrailles d’un monstre marin.

Là s’achève le voyage de ce héros : Pinocchio.

Au bout de la traversée, la marionnette accouchera d’un petit Homme ayant appris à faire la différence entre la vie et la mort, le réel et l’imaginaire…

se méfier des eaux qui dorment

Se méfier des eaux qui dorment

Le chorégraphe Yvann Alexandre présente sa dernière création, une pièce poétique aux multiples influences. Sensibilité, ambiguïté et beauté des corps sont au cœur de cette nouvelle lecture du « Lac des cygnes ».

Qui sommes-nous, empêchés dans un corps d’oiseau sans possibilité d’envol ? Qu’est-ce qui fait signes ? Qu’est-ce qui fait Cygnes ? Yvann Alexandre se confronte à l’une des plus célèbres pièces du répertoire et imagine un lointain Lac des « signes » où il est question de désir et de liberté.

Dans une atmosphère claire-obscure peuplée de sons évoquant la densité et la vitalité d’une forêt d’Amazonie, les huit interprètes se laissent traverser « d’états-fleuves », empruntant chacun leur propre trajectoire, comme emportés par le courant.

La beauté des corps et des mouvements se déploie sur une partition sonore inédite, entre Tchaïkovski, musiques contemporaines et captations de sons de la nature.

« Se méfier des eaux qui dorment » est une pièce qui nous bouleverse et nous captive.