titi robin en concert aux 3 chenes

Titi Robin & Roberto Saadna (en remplacement d’Adnan Joubran)

Depuis plus de 30 ans, Titi Robin a navigué aux confluences des cultures tziganes, orientales et européennes, sur la vague impétueuse qui coule des contreforts de l’Inde à travers l’Asie centrale jusqu’aux rives de la mer Méditerranée. Il y a recherché puis construit patiemment un univers esthétique original.

Dans les années 90, son spectacle « Gitans », avec entre autres les Rumberos Catalans de Perpignan, tourna dans le monde entier et ouvrit la voie à une nouvelle vague de musiques tziganes qui perdure encore aujourd’hui. Roberto Saadna, issu du quartier gitan Saint-Jacques de Perpignan et spécialiste réputé de la rumba catalane, était membre de cet orchestre.

Titi invitera ensuite régulièrement ce guitariste et chanteur très subtil, imprégné d’une forte culture méditerranéenne, pour ses autres projets discographiques, de Un ciel de cuivre à Kali Gadj.

Ils se retrouvent aujourd’hui en duo sur scène en toute complicité.

adnan joubran en concert

Adnan Joubran / Annulé

Le concert d’Adnan Joubran devait clôturer notre saison passée, finalement, il ouvrira la nouvelle ! Avec Borders Behind, le benjamin du Trio Joubran s’offre une aventure en solitaire le long des rivages espagnols, moyen-orientaux et indiens. La promesse d’un beau concert pour débuter cette
nouvelle saison !
Borders Behind, qui révèle les talents de compositeur d’Adnan Joubran, est une oeuvre à portée universelle. Enrobés dans les volutes de son oud, on y hume des parfums de jazz et des climats à la fois délicats et puissants, comme la bande-son d’un film imaginaire.
Adnan Joubran parcourt une musique orientale où surgissent des influences de l’Inde et du flamenco. Au coeur d’un quintette ouvragé (tabla, percussions iraniennes, violoncelle, oud, flûte), il combine subtilement des rythmiques issues de contrées éloignées et la clarté des lignes mélodiques. Un imaginaire puissant se déploie. Une musique de l’intime, mais grande ouverte sur le monde.

bai kamara

Bai Kamara Jr. & The Voodoo Sniffers

Natif de Sierra Leone, Bai Kamara Jr. s’est replongé dans ses racines africaines pour Salone. En compagnie de son nouveau groupe The Voodoo Sniffers, il signe un superbe album de blues, aux sonorités soul, R&B et world.

Bai Kamara Jr. partage avec le blues son attribut essentiel : la narration. Inspiré de la grammaire musicale de ses modèles, Big Bill Bronzy ou encore John Lee Hooker, chaque morceau nous entraîne vers les rives du folk, du blues, du rock…
Le bluesman explore son héritage africain dans ce vibrant et savoureux Salone. Avec une voix chaleureuse, funky, mais tout aussi sobre et intime, il signe des textes finement travaillés, comme des fenêtres lumineuses sur son quotidien qui font écho à nos propres pensées et souvenirs. Son récit est à l’image de sa musique : riche en émotions.

san salvador

San Salvador

& Le Choeur Ephémère

San Salvador n’est pas un concert de musique d’îles lointaines… San Salvador, c’est l’alchimie subtile d’harmonies vocales douces et hypnotiques sauvagement balayées par une rythmique implacable. Un concert radical, d’une rare intensité.

Six voix, deux toms, douze mains et un tambourin. Formation intégralement vocale, San Salvador a entrepris depuis plusieurs années un travail de recherche artistique autour de la polyphonie et un détournement poétique des musiques traditionnelles et du monde. Alliant l’énergie et la poésie brute des musiques populaires à une orchestration savante, le concert du groupe est un moment à la fois tragique et joyeux, d’une rare intensité, à la croisée de la transe et d’un choeur punk. Un magnifique folklore imaginaire…

En bonus, (presque) rien que pour vous, un choeur de chanteurs du département, constitué pour l’occasion, rejoindra San Salvador sur plusieurs titres. Une rencontre inédite, qui conféra aux chansons du sextet une dimension XXL !

Alsarah

Alsarah & The Nubatones

Baptisée « The star of nubian pop » par le prestigieux Guardian Magazine, la chanteuse soudanaise revisite la musique de la Nubie, région mythique jouxtant le sud de l’Égypte. Et distille avec grâce des mélodies atemporelles sur fond de groove, à la croisée d’influences orientales et nordafricaines.

Autrice-compositrice, interprète et ethnomusicologue, Alsarah nous vient tout droit de Brooklyn mais c’est à son pays natal, le Soudan, qu’elle puise sa force musicale. En s’inspirant à la fois de l’âge d’or de la pop des années 70 au Soudan et de l’effervescence New-Yorkaise, Alsarah & The Nubatones construisent un répertoire à l’équilibre parfait entre culture urbaine actuelle et réminiscences traditionnelles.
Le groupe donne un nouveau souffle aux traditionnels soudanais au travers de mélodies atemporelles à la croisée d’influences orientales et nord-africaines, portées par la voix charismatique et chaleureuse d’Alsarah. Un nouveau souffle donné à des rythmes millénaires et à une musique qui ne s’impose aucune frontière.

histoire d'orphée

Histoire d’Orphée

La mort n’est que la mort si l’amour lui survit – de Jean-Pierre Siméon

Ce récit poétique écrit à partir du mythe d’Orphée et Eurydice évoque les prodiges qu’Orphée réalisa par son chant. La compagnie iN SiTU s’empare du texte de Jean-Pierre Siméon pour en faire une échappée sonore et forestière inédite…

Dans ce récit, on part avec Orphée et Jason sur Argos, bateau qui les mène jusqu’à la fameuse toison d’or. On assiste à l’amour fou qui unit trop brièvement Orphée à Eurydice puis à sa descente vers les terres d’en bas à la recherche de son amour dans la mort. C’est avant tout le poète, le père des chants, que l’on rencontre intimement grâce à un de ces compagnons de route qui nous en fait le portrait, au coeur de la forêt…

« (…) Et il nous enseigna les mystères
les beautés simples l’amour dépossédé
et comment entendre ce qui chante
dans le coeur silencieux des choses
il nous enseigna l’art du poème
qui est l’art d’entendre les voix silencieuses (…) »

(extrait chant sixième)